Rechercher
  • Alexandra Blondel

J'ai exactement le cabinet dont je rêvais mais dont je croyais ne pas avoir besoin

Il m'arrive souvent que des clients étant venus pour travailler un sujet bien précis arrête de venir en séance. Je vais vous donner un exemple expliquant pourquoi ça vaut la peine de continuer, hormis le fait de conserver une excellente santé.


Me voilà recevant une séance de kinésiologie de mon thérapeute, François, après une discussion sur "avoir ou non un cabinet, et si oui à l'extérieur ou à la maison?"


En effet, je recevais les clients dans mon séjour et je trouvais bien agréable de bénéficier de toute la place nécessaire. Bien sûr qu'avoir une pièce dédiée à la pratique de la kinésiologie m'aurait plu mais pas à l'extérieur de chez moi car je refusais de laisser une grande maison vide toute la journée pour aller m'enfermer dans une pièce à louer. Et puis, tout avoir à double serait indispensable pour pouvoir continuer à dépanner ma famille en cas de petit ou gros pépin. Bref, mon avis était tout fait, ce serait un cabinet à la maison ou rien. Je dis ceci à François: "J'ai la pièce idéale, mais c'est la chambre de mon 4ème fils, et puis je tiens à ce que chacun de mes enfants ait sa propre chambre. Je ne peux quand même pas en mettre un à la cave?". Puis la séance s'est faite, en travaillant plein de choses qui n'avaient rien à voir avec tout ça.


De retour à la maison, j'ai laissé poser tout ceci, puis quelques jours plus tard, mon 4ème fils demanda à dormir dans mon lit plusieurs nuits de suite car il avait soudainement peur de dormir au rez-de-chaussée tout seul alors que les 5 autres dormions à l'étage. Puis mon fils ainé de 15 ans me dit que ce serait super cool, vu qu'il fait passablement de bruit, d'avoir sa chambre.......devinez où? .......au sous-sol!


Ils m'ont servi la solution sur un plateau. Le petit allait monter à l'étage et le grand allait bel et bien avoir sa chambre à la cave.... (je tiens à préciser que c'est habitable, avec une fenêtre). Nous voilà donc entamant des travaux de 2 semaines en triant la maison de fond en comble, quel bien ça nous a fait de nous alléger de tout ce dont nous n'avions plus besoin! Les inconnus se succédaient à la porte pour venir chercher tout ce que nous donnions. Et devinez quoi, ils étaient tous intéressés par la kiné! En donnant, je rencontrais de futurs clients merveilleux, merci la vie!


Nous avons ensuite entièrement isolé et aménagé une chambre à notre ainé tout heureux de pouvoir écouter sa musique à fond sans déranger personne! Au moment où nous allions préparer la chambre du grand pour le dernier, notre deuxième fils nous a dit qu'il changerait volontiers de chambre lui aussi. Nous avons alors repeint la chambre du premier pour le deuxième et celle du deuxième pour le quatrième. Puis finalement, la chambre du 4ème pour mon cabinet, vous savez, celui dont je rêvais mais dont je n'avais pas besoin.... Tout ceci, en utilisant les compétences de chacun: celui qui allait chercher le matériel, celui qui aimait peindre, celui qui voulait uniquement porter les meubles, celui qui posait les protections, celui qui aménageait, celui qui préparait les repas, etc... 2 semaines de travaux dans la joie et sans un cri, j'avais une pêche incroyable! Je paignais une chambre le matin et on l'emménageait l'après-midi!


Ces travaux m'auraient semblé irréalisables avant la séance de kiné, je n'en aurais pas eu la motivation. Et puis je n'aurais jamais eu le courage de proposer aux enfants de changer de chambre sans culpabiliser, sachant combien leur univers est important à cette âge. Alors que là, tout le monde était heureux et gagnant en obtenant exactement ce qui lui fallait. A peine les pièces redistribuées, c'est comme si elles avaient toujours eues leurs nouvelles fonctions. Pas de nostalgie, tout était juste.


Voilà, ce témoignage démontre deux choses, premièrement, celui qui reçoit la séance fait bouger tout son entourage et deuxièmement, en commençant à travailler en kiné, on obtient progressivement ce que l'on venait chercher, mais en continuant après, on obtient ce dont on n'avait pas conscience d'avoir besoin. Personnellement je suis cliente de kinésiologues depuis 1999 et je pense que rien ne me ferait arrêter car j'ai trouvé mon outil pour que mes rêves se matérialisent. Je me réjouis déjà de recevoir le prochain cadeau!


Amitié, Alexandra Blondel







52 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout