Rechercher

fIèRETé DE MAMAN...

Mon fils,

Nous en avons eu des moments difficiles lorsque tu étais petit, vif, indomptable….

Nous en avons eu des disputes car dès le début tu mettais les pieds au mur pour « apprendre » ce que l’école voulait que tu apprennes…

Nous en avons eu des luttes de pouvoir quand tu refusais les règles toutes établies…

Nous en avons été malheureux de tout ceci…

Nous en avons fait des séances de kiné pour régler tes difficultés de trop de vitalité, d’inaptitude au système scolaire, de mal de vivre… jusqu’à ce que je me rende compte que celle qui avait des problèmes en fait… c’était moi, avec mes peurs héritées face à la façon de réussir sa vie socialement, professionnellement, financièrement…


J’ai dû apprendre à voir les choses avec tes yeux… A casser les codes et les moules.


Ça a été difficile de te suivre, mais tu m’as permis de réaliser que je fais mieux ce que je comprends, ce en quoi je trouve du sens, ce qui m’amuse, ce qui me permet de me respecter. Je n’avais pas été élevée comme ça, je n’avais pas le courage de remettre en cause l’autorité, le système, les valeurs que la société met en avant. Tu m’as montré que ce n’est pas dans la force que l’on investit dans quelque chose qui fait que l’on y arrive, mais la douceur, l’enthousiasme et la joie de faire ce qui nous passionne, ce qui résonne en nous. Tu as fait mon éducation. Merci. Continue.


Lorsque tes enseignements ont porté assez de fruits, j’ai changé de voie professionnelle et je suis devenue kinésiologue BR. J’ai découvert que l’on pouvait avoir très rapidement des aptitudes lorsque l’on travaille avec son cœur et son courage, en laissant son mental et le socialement admis de côté. Et puis un jour, j’ai osé me lancer, tu as créé mon logo et contribué à la création de mon site internet. Tu avais … 12 ans. Et oui, la grammaire, la géo et l’histoire ne te parlent pas, tes domaines d’épanouissement sont le dessin, le graphisme, le design. Comme ces matières ne s’apprennent pas à l’école, tu t’es instruit autrement.


Aujourd’hui, on te répond que tu es trop jeune à 15 ans pour intégrer une école d’arts appliqués ou pour trouver une place d’apprentissage dans ce domaine, donc tu fais face à ta façon. Au lieu de te sentir rabaisser, tu avances et tu crées à ton tour ton site internet et ta petite entreprise.


C’est pourquoi, à vous qui lirez ce blog, si vous aussi vous êtes en train de débuter une nouvelle vie professionnelle plus en résonance votre cœur et qu’il vous faut de l’aide pour créer votre logo, je vous recommande quelqu’un de motivé : www.sekkei.be.


Que je suis fière de nous ! Je ne regrette rien, ni les heures passées en séances de kiné, déjà bien avant ta naissance, ni les sommes investies à cela. Tu es un ados avec qui je n’ai pas de gros conflit, nous nous montrons respectivement nos solutions. Nous vivons une relation win-win. Merci la vie !


Alexandra Blondel