Rechercher

e viva la RELOVEUTION!

Le monde dans lequel nous vivons baigne dans une énergie masculine, en utilisant la force physique pour bâtir et entretenir, en utilisant le contrôle pour gérer et contenir et la technologie pour apporter une facilité artificielle.


Et si le nouveau monde se présentait sous une énergie plus féminine.... basé sur la puissance intérieur de création, soit: penser à un projet, entreprendre une action qui se veut agréable lorsque tout se passe dans l'amour, se positionner en réceptivité dans l'attente de la matérialisation et accueillir le présent. C'est exactement le processus naturel de la conception d'un bébé, qui est un concentré de perfection se réalisant sans que la mère ne contrôle la marche à suivre ni l'avancée des travaux. Elle a simplement foi en sa maîtrise inée à réaliser une merveille.


Selon le texte de la philosophe Hannah Arendt, le pouvoir ne serait jamais individuel, il appartiendrait à un groupe et appartiendrait à ce groupe tant que ce dernier n'est pas divisé.

La puissance serait, quant à elle, individuelle, la propriété d'une personne ou d'un objet et faisant partie de sa nature.


Donc, si nous cherchons le pouvoir, il résidera à l'extérieur de nous. Alors que si nous souhaitons utiliser notre puissance, il nous faut chercher à l'intérieur de nous. Et si nous utilisions notre puissance positive individuelle pour que nous soyons tous co-détenteur du pouvoir de créer un monde merveilleux? De plus, en se servant autant de notre puissance féminine que masculine, donc autant de notre yin que notre yang, quelle merveilleuse harmonie cela pourrait-il créer? Je m'interroge d'ailleurs si ce pourrait être la base du message des personnes cherchant à ne plus être genrées: utiliser ces deux énergies à parts égales, voir peut-être même que, une fois sortis de la dualité (qui fait que sur terre tout existe et son contraire), ces énergies pourront fusionner..?.


En attendant, j'espère que nous pourrons utiliser notre force féminine pour créer notre nouvelle réalité comme une mère: accueillir une graine de lumière et s'en remettre au lois de la nature pour la transformer en un magnifique monde, simplement en y apportant beaucoup d'amour, en restant présents, attentionnés, bienveillants et dans l'accueil de ce qui est. E viva la Reloveution!




Texte d’Hannah Arendt sur Pouvoir et Puissance

« Le pouvoir correspond à l’aptitude de l’homme à agir, et à agir de façon concertée. Le pouvoir n’est jamais une propriété individuelle ; il appartient à un groupe et continue à lui appartenir aussi longtemps que ce groupe n’est pas divisé. Lorsque nous déclarons que quelqu’un est « au pouvoir », nous entendons par là qu’il a reçu d’un certain nombre de personnes le pouvoir d’agir en leur nom. Lorsque le groupe d’où le pouvoir émanait à l’origine se dissout car s’il n’y a pas de peuple ou de groupe, il ne saurait y avoir de pouvoir, alors son « pouvoir » se dissipe également. Dans le langage courant, lorsqu’il nous arrive de parler du « pouvoir d’un homme », du « pouvoir d’une personnalité », nous conférons déjà au mot « pouvoir » un sens métaphorique : nous faisons en fait, et sans métaphore, allusion à sa « puissance ». La puissance désigne sans équivoque un élément caractéristique d’une entité individuelle ; elle est la propriété d’un objet ou d’une personne et fait partie de sa nature ; elle peut se manifester dans une relation avec diverses personnes ou choses, mais elle en demeure essentiellement distincte. La plus puissante individualité pourra toujours être accablée par le nombre, par tous ceux qui peuvent s’unir dans l’unique but d’abattre cette puissance, à cause justement de sa nature indépendante et singulière. L’hostilité presque instinctive du nombre à l’égard de l’homme seul a toujours été attribuée, de Platon jusqu’à Nietzsche, au ressentiment, à l’envie qu’éprouve le faible à l’égard du fort, mais cette explication psychologique ne va pas au fond des choses. Cette hostilité est inséparable de la nature même du groupe, et du pouvoir qu’il possède de s’attaquer à l’autonomie qui constitue la caractéristique même de la puissance individuelle. »

Hannah Arendt, Du mensonge à la violence, pp. 144-145.


Bien à votre écoute pour vous aider à vous reconnecter à votre puissance....


Alexandra Blondel










16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout